A QUI S’ADRESSE LA BLÉPHAROPLASTIE ?

La blépharoplastie peut concerner uniquement les deux paupières supérieures ou inférieures,
ou encore les quatre à la fois. Elle permet de corriger : des paupières supérieures lourdes et
tombantes avec un excès de peau, des poches sous les yeux (hernies de graisse), des paupières
inférieures affaissées avec des rides.

À PARTIR DE QUEL ÂGE PEUT-ON SE FAIRE OPÉRER DES PAUPIÈRES ?

La blépharoplastie est réalisée couramment à partir de la quarantaine ou plus précocément
pour les poches sous les yeux.

QUEL MODE D’ANESTHÉSIE EST UTILISÉ ?

Soit il s’agit d’une anesthésie locale pure, soit une anesthésie locale assistée. Une
consultation d’anesthésie est donc obligatoire. Ce type de chirurgie est généralement réalisée
en ambulatoire (entrée et sortie de clinique le même jour).

Où SONT SITUÉES LES CICATRICES ?

Pour les paupières supérieures, elles sont dissimulées dans le sillon palpébral
-Pour les paupières inférieures (poches palpébrales)l’incision est située à l’intérieur des
paupières (voie trans-conjonctivale), il n’existe donc aucune trace visible sur la peau. En cas
d’excès de peau sous le rebord ciliaire (invisible)

LA BLÉPHAROPLASTIE VA-T-ELLE CHANGER MON REGARD ?

Non, le regard ne doit pas être modifié par la chirurgie. La blépharoplastie entraîne un éclat
du regard, élimine un regard triste et gomme l’aspect fatigué lié à la surcharge palpébrale.

AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS SUIS-JE VISIBLE ?

Les suites opératoires sont marquées par un oedème (gonflement) et des ecchymoses (bleus)
variables d’une personne à l’autre. Généralement les stigmates de l’intervention disparaissent
au bout d’une petite semaine.

EXISTE-IL DES RISQUES SPÉCIFIQUES À LA BLÉPHAROPLASTIE ?

Les complications sont rares à la suite d’une blépharoplastie réalisée dans les règles de l’art.
Elles sont en général temporaires : kystes épidermiques, oeil rond, hématomes, troubles de
sécrétion des larmes, impossibilité temporaire de fermer les paupières. Des cas exceptionnels
ont été rapportés dans la littérature internationale : diplopie, glaucome et cécité.

FAUT-IL SUIVRE UN TRAITEMENT AVANT ET/OU APRÈSL’OPÉRATION?

Oui, pour prévenir les effets secondaires du traumatisme chirurgical.
– Traitement homéopathique Arnica (anti-bleus) et Apis (anti-odème
– Antibiothérapie préventive
– Traitement dermo-cosmétique: Crème pour la prévention des ecchymoses
postopératoires à base de vitamine K
– Drainage lymphatique manuel.

derniers articles

Coordonnées

© Copyright 2019 / chirurgie-esthetique-tassin

Share this:

WordPress:

J’aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :