ABDOMINOPLASTIE

A QUI S’ADRESSE LA PLASTIE ABDOMINALE ?

Cette intervention s’adresse aux patientes présentant une disgrâce abdominale plus ou moins
importante par rapport à leur morphologie. En présence d’une demande de correction
chirurgicale de la paroi abdominale, le chirurgien doit analyser les causes réelles. Il existe
plusieurs cas de figures, ainsi il n’y a pas une seule technique qui puisse être appliquée à tous
les cas. Il peut s’agir d’un excès cutané, d’un excès graisseux ou d’un relâchement
musculaire; ces trois pathologies peuvent être plus ou moins associées entre elles. Chacune de
ces pathologies peut être responsable de la disgrâce abdominale.

Où SONT SITUÉES LES CICATRICES ?

La cicatrice transversale est placée au niveau du pubis juste au dessus des poils pubiens. Elle
est dissimulée par le sous-vêtement. Il faut parfois faire une cicatrice autour de l’ombilic dans
le cadre d’un « tablier abdominal ». Afin d’améliorer la cicatrice le Dr TASSIN utilise la
technique de « haute tension » permettant une cicatrice plus discrète.

EST-CE DOULOUREUX ? COMBIEN DE JOURS DE REPOS EN POST-OPÉRATOIRE ?

  • En cas de suture des muscles abdominaux, il existe une douleur à la contraction brutale.
    Il faut donc soulager ces muscles en s’aidant des bras et des jambes pour les mouvements
    de la vie quotidienne. Au repos il existe une tension de la paroi abdominale calmée par la
    prise d’antalgiques.
  • Il faut prévoir 8-10 jours de repos après l’intervention et pas de sport pendant 1 mois.

QUELLES SONT LES RÈGLES À SUIVRE APRÈS L’INTERVENTION ?

  • Il faut éviter toute exposition solaire sur les cicatrices pendant pratiquement 1 an.
  • Le port d’une gaine de maintien est obligatoire pendant 15 jours 24h/24.
  • Des massages sont souvent utiles en post-opératoire.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DE LA GROSSESSE OU D’UNE PRISE DE
POIDS ? PEUT-ON BÉNÉFICIER D’UNE CÉSARIENNE A LA SUITE DE CETTE
INTERVENTION ?

  • Oui, une césarienne n’est pas contre-indiquée.
  • une grossesse normale est possible après l’intervention (délai nécessaire et suffisant).
  • Il existe un risque de récidive en cas d’augmentation importante du poids ; d’où l’intérêt de
    suivre un régime équilibré en post-opératoire.

EST-CE QUE L’INTERVENTION PEUT ÊTRE PRISE EN CHARGE PAR LA SÉCURITÉ
SOCIALE ET LA MUTUELLE ?

Oui , l’abdominoplastie relève la plupart du temps de l’assurance maladie notamment en cas
de relâchement musculaire post-grossesse et de « tablier abdominal » c’est à dire quand la
peau du ventre recouvre le pubis.

QUEL MODE D’ANESTHÉSIE EST UTILISÉ ?

La plupart du temps il s’agit d’une anesthésie générale. Une consultation d’anesthésie est
donc obligatoire.

EXISTE-T-IL DES EXAMENS À FAIRE AVANT L’INTERVENTION ?

Oui, un bilan pré-opératoire est obligatoire ( prise de sang, ECG, Doppler, consultation
d’anesthésie) afin de réaliser le geste dans les meilleures conditions de sécurité.

EXISTE-IL DES RISQUES SPÉCIFIQUES À L’ABDOMINOPLASTIE?

En dehors des risques liées à la chirurgie en générale, le risque le plus important est celui de
phlébite (caillot sanguin dans une veine des membres inférieurs, pouvant conduire à une
embolie pulmonaire). Ces risques doivent être prévenues de manière systématique à la fois
par un examen de la circulation sanguine veineuse en pré et post-opératoire et par un
traitement préventif adéquat.

Les autres complications envisageables sont rares: hématome, infection, épanchement
liquidien, nécrose cutanée, altération de la sensibilité de la paroi, retard de cicatrisation.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES SUR L’ASPECT GÉNÉRAL DE LA PEAU ?

L’abdominoplastie permet de retendre la peau et de retirer l’excès graisseux sous-jacent
lorsqu’il existe, d’où disparition de la plupart des plis et aspect de « ventre plat ».

derniers articles

Coordonnées

© Copyright 2019 / chirurgie-esthetique-tassin

Share this:

WordPress:

J’aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :